Le prix Biocoop - Un prix juste et engagé

La question du « prix » est récurrente dans notre quotidien.  Comment se compose « le prix d’un produit »? Comment est-il mis en place dans les magasins Les Hameaux Bio Biocoop ? En quoi se différencie t-il du conventionnel ? Qu’y a-t-il derrière « les prix engagés » ? Dans cet article, nous allons décortiquer ce sujet, pour s'éloigner des idées reçues concernant les prix pratiqués dans la bio. 

Transparence, transparence quand tu nous tiens… 

La composition d’un prix
Pour comprendre l’élaboration d’un prix: rien de plus efficace que de le décomposer; Pour notre démonstration, nous prendrons l’exemple d’un rayon symbolique des Hameaux Bio Biocoop: le rayon fruits et légumes.
 
La composante prix est quasiment similaire  dans les 6 magasins Les Hameaux Bio Biocoop mais peut varier selon la taille du magasin concerné et des charges d’exploitation de celui-ci. 
C'est pour cela que vous pouvez noter quelques centimes d'écart entre une pomme à Pornic et une pomme à Guérande.

 

Explications des éléments composant un prix:

Les producteurs

Pour Les Hameaux Bio Biocoop, il n’est pas question de faire de la bio à n’importe quel prix. Parce que la course effrénée au prix le plus bas a toujours un coût collectif : environnemental, social…, nous préférons travailler de façon respectueuse et durable avec nos 140 producteurs locaux et nos fournisseurs, et ne pas « rogner » sur les exigences de qualité.

 

Ainsi la définition de « proximité » ne s’applique pas uniquement par la notion de distance kilométrique ( un produit étant considéré comme local si le producteur est basé à moins de 150 km de nos magasins), mais également par la notion de « relation humaine ». Ainsi, nous préférons commercer « en direct » avec nos producteurs locaux, les rencontrer, échanger, coopérer pour soutenir une relation durable dans le temps.

 

Les charges diverses

Elles couvrent le coût foncier, le matériel, l’eau et l’électricité, le surcoût lié à notre navette interne qui livre les produits de nos producteurs locaux entre les différents magasins. Le coût foncier tient compte de la surface de l’emplacement du rayon en magasin, de la surface de circulation autour du rayon, de la place en réserve, en terme de loyer.Pour ce qui est du matériel : ce sont les balances, les « outils » (comme les chariots), les sacs en papier kraft. 

 

Les salaires

Sur un rayon fruits et légumes, il faut entre 2 et 2.5 personnes à temps plein et sont formées en continu pour mieux vous conseiller et vous accompagner en magasin. Mettre en place un rayon fruits et légumes, faire en sorte qu’il soit attrayant , que les produits soient frais : c’est un travail exigeant et cela nécessite du personnel. 

 

Les Hameaux Bio

Cette part correspond aux bénéfices réalisés par le magasin avant impôt.

 

Les services transverses

Ils concernent le développement, le commerce, la comptabilité, la communication… des magasins. Pour aller plus loin dans la décomposition des prix chez Biocoop, je vous renvoie vers un article de nos collègues de Rennes : "Les dessous de nos prix - Scarabée Biocoop "

 

 La contribution de marge 

Pour développer la Bio et la rendre de plus en plus accessible, « une contribution de marge » est mise en place aux Hameaux Bio Biocoop. Késako ? C'est une  « baisse en marge » sur les produits correspondant à l’ADN et aux valeurs de notre réseau : le commerce équitable, le local, le zéro déchet…

 

Par exemple au rayon fruits et légumes, les pommes locales bénéficie de cette baisse de marge. Nous pratiquons également cette baisse sur les produits de premières nécessités (en magasin ils sont signalés par « les prix engagés »).

 

Pour équilibrer, une augmentation de la marge est réaliser sur des produits de « niche »,comme par exemple  les fruits exotiques.

 

« C’est un équilibre global à trouver sur l’ensemble du magasin. L’idée n’est pas de gagner un maximum d’argent mais de pérenniser raisonnablement l’activité du magasin. Dans le cahier des charges, les magasins sont plafonnés dans leur marge globale afin de contenir les prix aux consommateurs le plus bas ».

Source: Claude Gruffat, président de Biocoop « les dessous de l’alimentation bio » Edition La Mer Salée. 

 

Les coûts cachés du conventionnel

La grande distribution n’a pas l’habitude de communiquer dessus mais en conventionnel, le "bas prix" est un leurre. En réalité, nous payons 3 fois le coût du produit :

• lors du passage en caisse,

• avec nos impôts, pour payer les subventions à l’agriculture conventionnelle et le coût de la dépollution ( le coût des traitements post-agricoles comme l’épuration des eaux souillées par les nitrates ou la dépollution des sols gorgés de pesticides)

• à plus long terme, avec des conséquences possibles sur notre santé. 

 

Et cela sans parler de la pression excercée par la grande distribution sur les agriculteurs pour toujours baisser leur prix.

 

En Biocoop,  "La Bio Je Peux" devient « les prix engagés » 

 

A partir du mois de février 2019 , les prix baissent chez Biocoop sur plus de 500 références en magasins et deviennent à partir de mars « les prix engagés »

 

Vous pourrez retrouver une sélection de produits de base à petits prix (valable toute l'année : sucre, lait, riz ,yaourts, pâtes, café …. et ce toute l’année. Comment cela est possible ? Comme pour la Bio Je Peu, cette baisse de prix s'explique par un effort collectif de marge de tous les acteurs du réseau Biocoop et de ses fournisseurs pour rendre la bio accessible à tous, sans restreindre, ni la qualité des produits ni la rémunération des producteurs.

 

Rencontre avec notre Référent fruits et légumes : Levy

 

Après cette explication sur l’élaboration du prix, si on en parlait avec un spécialiste du sujet ?  Anciennement Chef de rayon fruits et légumes en Biocoop,

Levy travaille aujourd’hui pour l'ensemble des Hameaux Bio sur les prix, la saisonnalité , etc... Il conseille et accompagne les collaborateurs du rayon fruits et légumes de chaque Hameaux Bio. 

 

Peux tu nous dire comment le prix d’achat est mis en place ?

 

« Il est important de savoir que nous ne négocions jamais les prix avec nos producteurs locaux et fournisseurs. Ainsi, nous nous basons toujours sur le prix annoncé. Toutefois, tous les chefs de rayon fruits et légumes reçoivent des informations hebdomadaires correspondant aux relevés de concurrences effectué par le réseau Biocoop (les mercuriales). Cela reste une base , nous échangeons avec nos producteurs mais au final, ce sont bien eux qui fixent le prix d’achat ». 

 

Comment se déroule aux Hameaux Bio la réunion de planification annuelle avec les maraîchers ?

 

« Depuis plus de trois ans, nous menons effectivement en collaboration avec les producteurs locaux ( Champs de Paradis, Ferme de Lévera, Gaec Dureau) et le GAB 44 , un tableau de planification pour les produits maraîchers. Ce tableau mensuel consiste à répartir les besoins en légumes pour chaque magasin Les Hameaux Bio selon les leviers suivants:

 

  • Volume proposé et volume acheté en fonction des ventes de N-1
  • La variété des produits
  • Livraison des produits en magasins / prise des commandes.

 

Ce tableau référence aujourd’hui plus de 37 variétés de légumes locaux. Le challenge est de continuer à pérenniser nos relations avec nos producteurs locaux....et trouver d’autres porteurs de projets, de nouveaux produits locaux à référencer avec l’aide du GAB 44 notamment. Entretenir nos relations avec les producteurs locaux, c’est aussi leur apporter un soutien en cas de surproduction par exemple. L’effet de groupe nous permet d’absorber leur surproduction et concrètement nous pouvons ainsi mettre en place des promotions communes sur les 6 magasins.

 

Et le prix de vente ? Comment le fixes-tu ?

 

Le prix de vente doit être « un prix juste » c’est à dire un prix comprenant à la fois le prix d’achat mais également les différentes charges des magasins et les charges liées au transport. En effet, pour réduire les frais de nos fournisseurs locaux, la plupart livre seulement un de nos magasins et ensuite notre service de navette approvisionne les autres magasins.

Nous avons également mis en place en 2015 un cahier des charges sur le secteur « fruits et légumes » de façon à mettre en place des engagements sur les différents magasins tels que :

  1.  Une marge réduite et fixe sur nos produits locaux
  2.  Des promotions régulières et harmonisées dans tous les magasins Les Hameaux Bio Biocoop
  3.  Des produits de qualité
  4.  Dégustations en rayon sur un produit et fiches recettes.

 

Comme pour le prix d’achat, le réseau Biocoop effectue des relevés concurrences sur le territoire nationale et nous apporte des conseils prix pour nos rayons. De notre coté, nous regardons également autour de nous aussi pour élaborer nos prix. En fruits et légumes, nous essayons d’être les moins cher sur notre périphérie.