Le Local

Les crises agricoles et sanitaires de ces dernières années ont créés une véritable prise de conscience collective sur la question de l’origine des produits et du besoin de retrouver le goût du local.

 

En tant que consomm’actrice,  je me pose souvent la question «  D’où viennent les pommes du rayon fruits et légumes ? », « la viande de mon boucher a-t-elle été produite près de chez moi? » « les tomates que je consomme ont-elles traversées plusieurs frontières ?». 
 
En arpentant les rayons de mon magasin biologique préféré . Je repère des étiquettes  avec les noms et la photo des producteurs  nommées «  local ». 
 

«Consommer Local » , ça veut dire quoi ? 

Pour certains, cela veut dire manger des produits français, pour d’autres des produits de saison, ou encore des produits issus d’une région à proximité. 
 
Pour connaitre la réponse, le conseiller de mon magasin bio préféré  m’indique qu’un produit local aux Hameaux Bio Biocoop est un produit fabriqué par des producteurs ou des transformateurs installés à moins de 150 km routiers du point de vente. » 
« Nous avons plus 140 producteurs locaux cumulés dans les Hameaux Bio », rajoute t’il. 
Je peux également retrouver 15% de plus de produits biologiques fabriqués près de chez moi que dans les autres magasins biologiques traditionnels. 
 

« Manger local » pour contribuer à mon bien-être…

Les produits locaux respectent la saisonnalité et la proximité:  ils sont donc en accord avec le temps et ne subissent pas de longs trajets. 
Ainsi, se nourrir de fruits et légumes de saison cueillis à maturité et livrés rapidement permet de conserver un maximum de nutriments. Leur fraîcheur m’apporte non seulement des vitamines en été mais aussi des calories en hiver, ce qui me permet d’être en forme toute l’année ;) 
 

« Manger local » soutient l’économie locale 

Protéger sa santé mais aussi celle de ceux qui nous nourrissent, c’est possible!
Manger ce qui pousse à côté de notre habitation ou du point de vente, c’est aider les producteurs de notre région en leur assurant une rémunération directe et ainsi soutenir notre économie locale dans sa globalité.  Cela permet aussi de conserver le patrimoine : le savoir-faire local, la diversité des cultures, l’artisanat local, le paysage agricole… 
 

« Manger local » favorise le lien social 

En mangeant local, j’ai la possibilité de savoir qui se trouve derrière le produit et ainsi de rencontrer et d’échanger en direct avec les personnes qui l’ont produit. 
 
Mon magasin bio préféré organise régulièrement des animations, des rencontres, et même des repas avec des producteurs locaux de notre région. 
 
En août, j’ai d’ailleurs participé à la cinquième édition du repas des producteurs locaux « Tous à table »  aux Hameaux Bio de Pornic. Cet évènement a lieu chaque année et  rencontre un vif succès: plus de 100 personnes y ont participé cette année. 
 
Ce repas permet de mettre en avant le dynamisme de nos producteurs locaux et la qualité de leurs produits.  De même, il renforce le lien entre nos producteurs passionnés et  nous, désireux d’une relation équitable et de produits sains et authentiques.
 
Le concept est simple: les producteurs fournissent gracieusement leurs produits, que les équipes des Hameaux Bio préparent sur place pour nous offrir un repas convivial , ouvert à tous.
 

« Manger local » pour contribuer au bien-être de la planète 

Pas de transport en avion, et fabriqués à proximité, les produits locaux permettent de diminuer l’émission des gaz à effet de serre pour le bien-être de notre planète. 

La vision du local de Lévy, référent « fruits et légumes » aux Hameaux Bio Biocoop: 

 

« Le local pour moi, ça veux dire non seulement réduire le transport, valoriser et développer des produits de notre région mais aussi être un acteur, un partenaire de la filière biologique de proximité, et ainsi participer au développement économique des producteurs de notre région.  
 
Manger local, nous permet d'être en contact direct avec le producteur,  de pouvoir échanger sur son travail...et de payer le juste prix! ». 
 
Du frais de la qualité, de la proximité, de l’échange… 
 
et ainsi, manger local ne serait-ce pas tout simplement donner du sens à ce que l’on mange ?